Exclusive

Après la tournée parisienne, le spectacle “Qu’est-il arrivé à Baby Jane?” revient au théâtre Canovaccio de Catane les 20 et 21 novembre 2021.

Après le succès de la critique et du public, le thriller psychologique “Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?”, réalisé par Sebastiano Mancuso, qui a également connu un grand succès dans la mise en scène en français au Théo Théâtre à Paris, revient à Catane pour deux seules dates le 20 et 21 novembre ’21. L’œuvre théâtrale produite par Absinthe Teatro est basée sur le roman d’Henry Farrell et a fait l’objet d’une première réduction de Mirco Sassoli puis d’une adaptation dramaturgique du réalisateur lui-même, qui par un choix délibéré et forcé s’écarte délibérément de la version cinématographique. Elmo Ler et Loriana Rosto incarnent les protagonistes de l’histoire ou Jane Hudson (Baby Jane) et Blanche Hudson. Edna, la gouvernante maternelle, est jouée par Antonella Scornavacca et dans cette nouvelle version, plus étendue et plus orientée vers la symbologie conceptuelle, le casting est agrémenté par la participation de Francesco Russo. « À travers des jeux de lumière et en accentuant les tons de l’oppression – dit Sebastiano Mancuso – nous avons essayé de recréer un environnement claustrophobe, berceau d’une folie inévitable qui oblige les deux personnages à rendre impossible la fuite, des animaux piégés qui se subjuguent devant l’un et puis l’autre, se mordant la queue en même temps, se retournant sur eux-mêmes dans une frénésie de terreur. « Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? c’est un hommage aux mythes contemporains et à la célébrité, aux ambitions dorées et aux désillusions féroces, c’est un masque explicatif qui explique comment aujourd’hui il déforme pathologiquement le vrai sens de l’ambition, le transformant en un état mental et social de réussite imprégné d’excès et d’envie . Il doit être réalisé à tout prix, avec un maximum de succès et de visibilité, afin que la personne se sente spéciale et réussie. De toute façon, ou vous vous sentez comme un échec. « Se réaliser » n’est plus une évolution naturelle de son originalité, cela devient un combat pour s’adapter à un modèle de réussite égale pour tous. »

Le casting est complété par Giampiero Nicita en tant que visuel et par Regina Betti en tant que photographe officiel.

Catane 11/10/2021

THÉÂTRE de l’absinthe

Notes du réalisateur.

Jane, autrefois célèbre enfant prodige, voit bientôt son succès s’évanouir, rattrapée par sa sœur Blanche qui, après s’être imposée comme une brillante diva, doit interrompre sa carrière à cause d’un mystérieux accident de voiture. Détruite par l’alcool et l’envie, Jane vit désormais en s’occupant de Blanche impuissante qui est immobilisée dans un fauteuil roulant à la merci de la folie de sa sœur. La folie grandissante associée à une désintégration mature de Jane, qui atteignent des sommets très élevés, comme dans la scène où Jane sert une souris à sa sœur terrifiée pour le dîner, donnent vie à une relation sombre et masochiste qui les lie, contraints de vivre seuls dans une vieille villa de femme, isolée du monde… et perdue dans les souvenirs. Le résumé d’une vie donc, celle de l’actrice Jane Hudson, qui se met en scène dans des arcades dramatiques presque surréalistes exprimées à travers l’aspect noir du rêve ou l’ambition de devenir célèbre. Jane est une femme perdue dans une lointaine imagination, échappée de la peur de la réalité vers un refuge de rêve, aliénée dans une tentative désespérée de cristalliser le temps en un non-temps dans lequel elle tentera de tout traîner autour d’elle, montrant ainsi un soulignement clair des aspects les plus sombres du déclin de la célébrité. Mais ce que ces deux personnages représentent avant tout, c’est la condition désenchantée, parfois émouvante, de deux femmes, deux divas, qui non seulement ont vécu, mais même incarné et incarné le « rêve » de plusieurs générations ; deux stars célèbres et inaccessibles, prêtes à l’oubli, bercées et menacées par les souvenirs, laborieusement engagées à trouver de nouveaux endroits après une éviction impitoyable, voire inévitable, du monde des rêves. La difficulté d’une femme célibataire à s’adapter à une réalité nouvelle et inconfortable émergera, tentée par le charme des rêves et des souvenirs autant que par celui de l’alcool.

Sebastiano Mancuso

THÉÂTRE D’ABSINTHE

Association culturelle

S. L. Corso Michelangelo, 15 Mascalucia C.F. 93227130874