Exclusive

Explorer of Art, Tommaso Dognazzi

Tommaso Dognazzi est né à Crémone le 20 mai 1966.

Dès son plus jeune âge, il manifeste un intérêt vif et fervent pour l’art contemporain, d’autant plus fasciné par les œuvres des grands maîtres de l’abstraction géométrique du XXe siècle, qu’il a également le privilège de rencontrer et de fréquenter (parmi les plus importants Bonalumi, Veronesi, Carmi, Perilli, Munari, Nigro, Dorazio, Alviani, Costalonga).

Tout cela grâce à la passion de leurs parents, connaisseurs compétents et grands collectionneurs.

Les grandes galeries d’art deviennent un rendez-vous constant, nous sommes dans le Gotha de l’abstraction géométrique italienne et bientôt aussi à l’international, grâce à des rencontres ultérieures avec d’autres artistes étrangers extraordinaires, tels que Le Parc, Demarco, Tornquist, Garcia Rossi, Morishita. Il est indéniable que, précisément en vivant en contact étroit avec les œuvres de peintres de ce calibre, l’inspiration conceptuelle qui en découle est bientôt élaborée puis traduite sur la toile.

« La technique d’un artiste est étayée comme un code génétique, un champ d’existence personnelle en constante évolution. Il représente aussi, tout en trouvant des similitudes et des comparaisons, comme élément de reconnaissance immédiate, « l’ADN » d’un peintre traduit sur toile. Je crois qu’il existe différents types de techniques : il y a une technique proportionnelle à l’habileté manuelle de chaque artiste, la technique expérimentale, la technique dérivée de l’utilisation des meilleurs matériaux utilisés dans la création de l’œuvre.

Mon expérience dans le domaine de l’art me convainc que j’ai historiquement déterminé le concept de technique

parallèle à celui de la recherche, tout en restant en relation avec l’idée d’« ingéniosité ».

La recherche de matières, bois, toiles, pigments. La recherche de nouvelles idées, de nouveaux concepts, de nouveaux sens à représenter en deux dimensions. Des recherches visant à créer de nouvelles émotions, des questions anciennes, des axiomes futurs, à proposer au public.

Chaque œuvre s’auto-certifie comme « unique », chacune un champ d’existence unique, achevé mais aligné avec la même philosophie de la représentation.

Techniquement, j’ai absorbé les enseignements des grands maîtres : Eugenio Carmi m’a expliqué que chaque peinture naît et se développe exactement à travers cette expérience, c’est comme ça et ça ne pouvait pas être différent. Hugo Demarco m’a éclairé sur le « poids » et le placement de chaque couleur individuelle dans le tableau.

Agostino Bonalumi m’a informé du concept de « point pivot », déclarant que chaque œuvre a un point qui agit comme un point d’appui substantiel, autour duquel la peinture pourrait « tourner » indéfiniment, en maintenant un équilibre maximal.

Les conseils les plus précieux sur la recherche à un niveau personnel me sont venus du maître Franco Costalonga qui, observant mes dernières œuvres, m’a encouragé et convaincu de créer sur la toile uniquement et uniquement les concepts qui sont les plus à même de satisfaire ma nature et qui tendent à témoigner de la signification artistique de mes œuvres, précisément parce qu’elles sont exclusivement les enfants de ma pensée.’

Tommaso Dognazzi vit et travaille actuellement à Venise.

https://tommasodognazzi.com

BUREAU DE PRESSE & P.R.

Paola Dongu | PD et associés

paola.dongu@pdassociati.com

Tél.+39 0362 1636603 | Foule. +39 348 2595888

Leave a Reply